Edito de Mai 2020

LE BEAU MOIS DE MAI
 Voici le beau mois de Marie qui revient, avec, sous nos latitudes, la nature qui refleurit,                       comme pour répondre au sourire de notre Maman du Ciel.
Faut-il rappeler l’amour de St PIO pour Elle ?
Il faut se souvenir de ces chapelets entiers et par dizaines, qu’il lui adressait quotidiennement ?
Faut-il encore révoquer l’assistance maternelle que la Sainte Vierge lui apportait durant son ministère de confesseur ?
Nous aussi, nous aimons notre chère Maman du Ciel, et c’est une joie sans cesse renouvelée pour nous de la prier, plus spécialement par le Rosaire. Souvenons-nous de la demande de Notre Dame de la Prière aux enfants de l’Ile Bouchard en 1947 : « Chantez moi ce cantique que j’aime  tant ».  Il s’agissait bien sûr du Je Vous salue, Marie.
Puisque nous ne pouvons toujours pas nous réunir le 6 mai, comme ce serait bien, si à 18 heures, nous nous mettions à dire le chapelet ensemble, même si nous sommes à distance physique les uns des autres. Nous l’avons déjà fait, et cela a donné beaucoup de joie à St PIO et à la Ste Vierge qui ont répondu à nos prières par des grâces que nous ne connaissons peut-être pas. Nul doute que les mêmes causes produiront encore les mêmes effets.
Le confinement prendra fin et l’épidémie aussi. Si au moins pour nous, ce temps d’épreuve avait permis de nous fortifier un peu dans la foi et la prière, ce serait quelque chose de beau. Avertissement était permis par le Ciel, pour que le genre humain rejette les idoles qu’il s’est fabriquées pour devenir moins humain et plus esclave de son Ennemi infernal.
                                                                                       

Père Pierre-Marie VERHEGGE

Laisser un commentaire