Édito décembre 2020

UN VACCIN DES PLUS EFFICACE

De toutes les maladies infectieuses, le péché est la plus mortelle. Il conduit de façon certaine à la mort et la mort éternelle. Cependant, il existe un vaccin extraordinaire : le baptême. Plongés dans la mort et la Résurrection du Christ, nous voilà libérés totalement de l’infection qui nous valait une conséquence aussi funeste. De plus, nous recevons l’Esprit du Seigneur comme merveilleux anticorps, pour nous permettre de combattre les récidives, que le diable ne manquera pas de nous infliger.                                

Célébrer la solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, c’est rappeler que la grâce insigne du salut reçue au baptême : la délivrance du péché originel a été reçue par elle, par anticipation le jour même de sa conception. Quel privilège ! oui bien sûr, mais à quel prix ?    

Cette anticipation se rapporte à la mort future de son propre Fils. Comme elle participera à la passion de Jésus, au pied de la Croix ! Combien, elle sait ce qu’il lui en a coûté à Lui. Elle se souvient également de sa propre souffrance de maman et de femme fidèle, qui continue de croire, même en ce moment terrible. La différence entre elle et nous ? À aucun moment, elle n’a cédé aux tentations, que le démon ne manquait pas de lui imposer. Depuis notre baptême pouvons nous dire la même chose ?

Ceci dit nous sommes le groupe de prière du Padre Pio, appelé de « l’Immaculée Conception ». Si nous reconnaissons notre faiblesse, nous voulons nous réjouir le 8 décembre prochain, avec toute l’Église de la victoire du Christ dans la vie et la personne de notre maman du Ciel.              Nous voulons aussi nous souvenir, que le ministère merveilleux de St Pio révèle aussi les rappels possibles de ce puissant vaccin du baptême. Ce million de pénitents qu’il confessa témoigne de la force du sacrement du pardon.

Comme se serait dommage, si nous qui appartenons à un groupe de prière du Padre Pio, nous n’allions jamais recevoir d’un frère prêtre l’absolution de nos fautes. En attendant ce jour, où nous pourrons fêter « l’Immaculée Conception » de la Vierge Marie, soyons déjà heureux, en ce temps de pandémie, du vaccin du Ciel reçu par chacun de nous.

                                     Abbé Pierre-Marie VERHEGGE

Un commentaire :

  1. Marie-Agnes Balourdet

    Merci pour ce rappel de la miséricorde que Dieu nous donne chaque fois que nous lui demandons et reconnaissons nos manquements. MERCI pour nos frères prêtres toujours à notre disposition pour nous écouter et nous entendre, et, par l’absolution nous transmettre l’amour de Dieu notre père.

Laisser un commentaire