Edito juillet 2019


Au début de cet été particulièrement chaud, ne nous laissons pas gagner par la peur. En effet, ce mois de juillet est aussi celui du Précieux Sang de Jésus.  Comment rester insensible au don, offert de la vie du Christ, qui verse jusqu’à la dernière goutte de son sang pour nous. Quelle peut être la signification de cette appellation « précieux sang » ?  Il est précieux à plus d’un titre ; pour les juifs, le sang symbolise l’âme vivante de toute créature, en d’autres termes, c’est vraiment sa vie, que Jésus donne pour nous.                                                                                                 
Pourquoi encore, la référence au sang du Seigneur ? 

Il est l’agneau immolé de la Pâques, dont le sang est une protection pour la maison de ceux et celles qui communient à Lui. Comme au jour du Kippour (pardon),  dans la lettre aux Hébreux, Jésus le présente’ au  Père, pour que ce précieux sang  reposant sur nous, nous puissions être absouts de nos pêchés.

Cloué à la croix de son maître pendant cinquante ans, combien de litres de sang Saint PIO a-t-il versé, lui justement le ministre de l’eucharistie ? 

Prêtant sa voix au Seigneur chaque jour en disant « Ceci est mon sang »…
Combien son propre sang à lui, Padre PIO, mêlé à celui de Jésus participa aussi à l’absolution des     pêcheurs. 

Le Padre PIO a quand même confessé son million de pénitents. En ce beau mois de juillet, répand ton précieux sang sur nous Seigneur ; Que nous soyons protégés des attaques de l’Ennemi, et qu’à notre tour, nous sachions offrir notre vie pour le salut de nos frères.
  Abbé Pierre-Marie VERHEGGE,                                                                                                                 

Laisser un commentaire