Edito septembre 2019

Moi du Padre Pio

Ce mois est donc le nôtre, frères et sœurs, puisque notre groupe de prière se réunira, avec notre assistant national, le Père Jean-Michaël MUNIER, afin de célébrer la mémoire de St PIO de Pietrelcina.

En trois jours seulement, toute la vie et la mission du Padre PIO se trouvent comme résumées.
En cela il ressemble encore à son Maître, Notre Seigneur Jésus-Christ, dont la mort et la résurrection  marquent l’histoire humaine par une sorte de fulgurance. Il meurt aux portes de Jérusalem et le 3ejour, il se  montre vivant, d’une vie nouvelle et éternelle à ses amis.

Le 22 septembre 1968, une foule immense fête le cinquantenaire des stigmates de notre saint patron, des brassées de roses rouges symbolisent les hectolitres de sang qu’il a versés, uni à Jésus sur la Croix,  pendant 50 ans. Personne ne le sait, mais depuis 2 jours, réalisant sa promesse, le Seigneur a effacé ces  signes visibles sur le corps offert de son fidèle serviteur.                                                                                                          
Il célèbre la sainte messe, il est toujours sur le Golgota.
Le 23 septembre, à 2 heures 30 du matin, suffoquant comme son Seigneur sur la Croix, dans un filet de voix, il prononce les noms de Jésus et de Marie. Les noms tellement aimés de l’époux de son âme infiniment pure et de sa petite maman du Ciel. Et le Ciel, justement s’ouvre devant lui. Il va y entrer en compagnie des anges et des saints : ses frères.
                        
Ce n’est pas un souvenir triste ; l’éclair fulgurant de ces dernières heures, qui résument si bien la vie terrestre de cet amoureux de Dieu, de ce vrai fils de St François.  Nous sommes invités à méditer sur notre   propre appel. Le Seigneur nous aime, notre conversion est toujours urgente : le bien-aimé nous attend, pour nous accueillir à la table de son banquet nuptial et éternel. Encore faut-il que notre amour parfois si faible réponde au brasier ardent du sien pour nous.
                        
Le 23 septembre sera donc pour nous un jour de joie, où nous prierons  Saint Padre PIO avec encore plus de force.               

Abbé Pierre-Marie Verhegge, assistant spirituel

Laisser un commentaire