Très Sainte Année pour tous

Au début de chaque année nous souhaitons le meilleur pour ceux et celles que nous aimons. Dans le cadre sanitaire où se trouve la France et le Monde entier, bien entendu les vœux concernant la bonne santé semblent évidents et je les formule pour vous. Cependant, serait-ce vraiment le meilleur ? Quoi qu’il advienne, qu’en sera t’il de nous à la fin des temps, ou à la fin de notre temps sur terre ? C’est pourquoi, le mieux pour vous, pour moi c’est la sainteté. Dans cette occurence précise, la réponse sur nos fins dernières est alors très simple le bonheur éternel en Dieu.

               St Pio de Pietrelcina a-t’il réussi sa vie ? Aux yeux du monde, bien sûr que non! Il n’a pas fait fortune, il n’a pas cherché son plaisir partout en dépit de tout et de tous. Il n’a pas accompli une carrière brillante. Il n’a même jamais été Gardien (supèrieur) du couvent de son ordre. Il ne s’est pas continué dans une sa descendance, puisqu’il a répondu à l’appel de la chasteté parfaite. Comme il le disait lui : « je ne suis qu’un pauvre moine qui prie ». De plus, il a souffert toute sa vie, même s’il est décédé à un âge respectable, après bien des alarmes concernant sa santé.

              Cependant, dans l’ordre du Ciel, il a parfaitement réussi sa vie. Dans la grande histoire d’amour de Dieu avec l’humanité, il a suivi le Seigneur jusqu’au Calvaire. Se donnant jusqu’au bout avec le Christ, pour le salut de ses frères et sœurs en humanité. N’est-ce pas une réussite de ressembler tellement au crucifié du Golgotha, au point de partager les stigmates de sa passion ? N’est-ce pas une victoire surprenante contre l’Enfer, que de ramener un million d’âmes sur le chemin du Ciel ? N’est-ce pas une réussite hors du commun, que de vivre la messe, au point de ne faire plus  qu’un avec Celui qu’il a tant de fois offert au Père ?

              Pour les enfants de ce monde, tout cela peut passer très haut au dessus de leur tête me direz-vous ? Sans doute, mais que dire de cet hôpital à la pointe du progrès édifié par le Padre Pio, dans ce coin, l’un des plus pauvres de l’Italie ? Que dire enfin des 500 groupes de prières se nourrissant encore aujourd’hui de sa spiritualité ? Nous sommes d’ailleurs du nombre ? Surtout, sa réussite c’est de se trouver aujourd’hui et pour toujours dans la gloire de son Dieu. Voilà le vœu que je formule pour         vous, qu’il en soit pareil à votre égard.                                                                                  Abbé Pierre-Marie VERHEGGE

Laisser un commentaire